Chevres

Adopter des chèvres : ce qu'il faut savoir.

Vous souhaitez adopter une chèvre ? De nombreuses questions se bousculent dans votre tête.

 

Pour vous aider à y voir plus clair, voici une liste (non exhaustive) de ce qu'il faut savoir.

 

 

chèvre

Tout d'abord : qu'est ce qu'une chèvre ?

  • La chèvre est un mammifère herbivore ruminant
  • La femelle est appelée chèvre et le mâle le bouc !
  • On appelle le bouc castré un Menon.
  • Les petits de la chèvre sont appelés chevreaux ou cabris
  • Il existe de nombreuses races de chèvres allant de la chèvre toy (petits modèles) aux chèvres Saanen (grands modèles) en passant par la chèvre Rove (grandes cornes torsadées), ou l'alpine...
  • La durée de gestation est de 5 mois
  • La durée moyenne de vie est environ 14 ans 
  • les chèvres sont des animaux qui vivent en troupeau. (Ce sont des animaux dits grégaires).
  • Les chèvres sont curieuses et joueuses.
  • Les chèvres ont des incisives en bas de la machoire mais n'en ont pas en haut, 

 

14

 

 

La chèvre est un ruminant, de quoi s'agit-il ?

Un ruminant est un animal polygastrique qui a la capacité de pouvoir digérer l'herbe et les fourrages grâce à des bactéries. (Sont ruminants, les caprins, les bovins, les ovins...)

Les ruminants possèdent 4 estomacs capables d'assimiler la cellulose : 

  • la panse ou le rumen
  • le réseau ou le bonnet
  • le feuillet
  • la caillette

 

Tout d'abord, l'herbe est machée grossièrement.

Lorsque la chèvre aura ingéré une grande quantité d'herbe, elle va commencer le processus de la rumination

  •  l'herbe contenue dans la panse va être broyée et mélangée à la salive produite par la chèvre
  • Les bactéries vont commencer à digérer la cellulose. c'est ce que l'on appelle la fermentation. Ce qui va générer des gaz. La chèvre aura donc des éructations pour évacuer ce gaz.
  • L'herbe va remonter via les contractions de l'oesophage vers la bouche.
  • La chèvre va ensuite longuement mastiquer cette herbe et la broyer en tous petits brins.
  • Ce bol va ensuite passer dans le bonnet qui va permettre de trier et retenir les trop grosses particules,
  • Le reste suffisament broyé passe ensuite dans le feuillet qui va filtrer les nutriments.
  • Puis dans la caillette où la majorité des lipides et des proteines vont être digérées.
  • Cela passe ensuite dans les intestins où d'autres enzymes vont continuer la digestion.

 

 

 

 

 

Où trouver mes chèvres ?

Adopter des chèvres, c'est bien. Sauver des chèvres de l'abattoir c'est encore mieux ! 

De nombreuses chèvres dites de réforme sont envoyées à l'abattoir dès lors qu'elles ne sont plus rentables. Vous pouvez donc les racheter et leur donner une fin de vie heureuse.

Si vous préférez prendre des chevreaux : pas de problème, les chevreaux mâles ne sont pas utiles aux éleveurs. Par conséquent, ils finissent à l'abattoir. Pourquoi pas leur offir la vie qu'ils méritent.

Vous pouvez aussi vous tourner vers une association qui reccueille les animaux de ferme. De nombreuses chèvres dites de compagnie sont abandonnées par leur propriétaire et arrivent dans les refuges.

Si vous souhaitez une race de chèvre précise, il existe des passionnés qui élèvent différentes races.

Chevre 1

 

 

Que mange une chèvre ?

Une chèvre est un animal herbivore.

La nourriture principale sera

  • l'herbe,
  • les arbustes,
  • les ronces
  • et du foin de prairie de bonne qualité.

 

En hiver où l'herbe vient à manquer, donnez du foin en quantité suffisante (non poussiéreux et non moisit).

Pour les animaux âgés, dénutris, ou les femelles gestantes/allaitantes, vous pouvez compléter leur ration alimentaire avec des céréales (orge concassé, avoine concassé ). OU des granulés complets (attention, ces granulés étant destinés aux chèvres laitières, le granulé est à donner en quantité limitée  :100 à 150g par chèvre)

Attention, Il est important d'effectuer une transition alimentaire sur une quinzaine de jour, afin d'éviter des troubles digestifs. Commencez par donner de petites quantités de céréales ou granulés, puis augmentez chaque jour un petit peu. Il est recommandé de procéder de même lors du passage du foin à l'herbe verte du printemps.

Les chèvres sont gourmandes et adorent les friandises. Elles sont à donner avec parcimonie. (Pommes, carottes, pain dur )

Une pierre de sel et de minéraux est également indispensable à la bonne santé de vos chèvres. 

De l'eau propre à volonté. Les chèvres ne boivent pas si l'eau est sale ! Changez l'eau régulièrement afin qu'elle ne prenne pas d'odeur (ce qui déplait aux chèvres).

 

ATTENTION : certains aliments sont à proscrire comme : 

  •  le blé, toxique et mortel chez les ruminants,
  • les Thuyas, coupez les ou bien bloquez l'accès car cet arbre est toxique.
  • A l'automne, les chênes tombent les glands, qui peuvent provoquer des troubles rénaux voire le décès. Ceci à cause des tanins qui libère du pyrogallol, qui est une substance toxique pour les reins. 

 

Chevre granule

 

Faut il un abri ?

Elles doivent pouvoir  disposer d'un abri afin de se mettre à l'abri de la pluie, du vent, du froid, et du soleil.

Les chèvres préfèrent la chaleur au froid et n'apprécie guère la pluie !

  • L'abri devra être fait en matériau solide (bois, parpaing, pierre)
  • Le sol devra être paillé régulièrement pour que vos chèvres soient toujours au sec. 
  • Les chèvres aiment se coucher en hauteur, vous pouvez leur construire une plate forme dans leur abri. Elles seront ravies.
  • Prévoyez un ratelier à foin dans l'abri pour les jours de mauvais temps.
  • Un abreuvoir avec de l'eau toujours propre
  • Une brosse dure fixée à la perpendiculaire leur permettra de se gratouiller à volonté.

 

Pour l'hiver, vous pouvez isoler votre abri et mettre une porte pour le fermer la nuit et éviter les courants d'airs. Mais pensez à installer une aération. 

 

Abri chevre

Quel est le parc idéal pour mes chèvres ?

Comme les chèvres sont des herbivores, il leur faudra un terrain en herbe de surface suffisante afin de répondre à leurs besoins.

La taille de votre terrain dépendra de la taille de vos chèvres, de leur nombre et du nombre d'animaux herbivores qui partageront ce parc. 

Au refuge, nous avons un parc d'environ 500m2 par chèvre. Ce qui est suffisant pour leur consommation en herbe.

Attention, si vous avez un jardin fleuri et arboré. Vous courrez à la catastrophe. Les chèvres mangent tout ! Vous pourrez dire adieu à vos jolies fleurs et à vos arbres. Le seul moyen de protéger votre jardin est d'installer une solide cloture et d'un fil électrique. 

Parc a chevre

Faut-il une clôturer leur parc ?

 Il est souhaitable de mettre un grillage et un fil électrique à environ 30/40 cm du sol (selon la taille de vos chèvres)

  • Les chèvres aiment se gratouiller sur le grillage, un fil électrique les en dissuadera et vous sauverez votre grillage !
  • Les chèvres ayant des cornes, peuvent parfois s'accrocher dans le grillage (d'où l'interêt de mettre un fil électrique qui les éloignera).
  • Cela empechera d'éventuels intrusions d'animaux errants. 
  • Cela empechera vos chèvres qui sont de nature curieuses d'aller voir ce qu'il se passe chez le voisin ! 

 

Au refuge, nous avons un grillage de 1m50 de hauteur ainsi qu'un fil électrique en acier à 40 cm du sol. Résultat : Aucune évasion, aucune intrusion et un grillage en parfait état.

Il existe d'autres styles de clôtures. A vous de faire le choix de ce qui est le plus pratique pour vous et qui correspond à votre budget.

Parc a chevres

J'ai un bouc, dois je le faire castrer ?

Je vous le conseille et ceci pour mulitples raisons : 

La première : l'odeur !  Le bouc non castré sent très fort et cela pourrait déplaire à vos voisins ! L'odeur provient de glandes situées derrière les cornes. Cette odeur sert à séduire les femelles. Bien drôle de méthode !

La seconde, n'étant plus "chatouillé" par ses hormones, Il sera plus docile et amical.

La troisième : la castration permettra une meilleure entente si vous avez plusieurs mâles dans votre troupeau.

La quatrième : un bouc castré cessera de "harceler" les femelles.

 

Si vous souhaitez castrer votre bouc, contactez un vétérinaire qui le fait sous anesthésie. Ce qui sera permettra d'éviter des souffrances inutiles.

A savoir qu'un mâle peut être intéressé par les demoiselles dès l'âge de 3/4 mois ! 

 

Les chaleurs chez la chèvre

Les femelles ont des chaleurs dites saisonnées. Elles sont en chaleur pendant les périodes où la luminosité est réduite. La mélatonine stimulant la reproduction chez les chèvres.

Ainsi elles seront en chaleur généralement en automne pour s'arrêter au printemps. Les nuits étant plus longues pendant cette période, ce qui augmentera la sécrétion de mélatonine.

Elles ont des cycles de 21 jours et des chaleurs qui durent en moyenne 36H.

Elles peuvent avoir leurs premières chaleur vers 6/7 mois !

La gestation dure 5 mois. La femelle donne naissance en général à 1 ou 2 chevreaux.

 

 

Quels sont les soins indispensables ?

Les chèvres sont des animaux rustiques. Mais elles nécessitent cependant des soins réguliers.

- Les onglons : 

La corne des onglons pousse continuellement, il faut donc "parer" les pieds 1 à 2 fois par an. Cela permettra de garder une taille d'ongle lui permettant une marche correcte. De plus la corne longue se retourne sous le pied pouvant renfermer de la terre, des cailloux, .... Ce qui entrainera des douleurs à la chèvre voire des complications...comme le piétin. C'est une maladie infectieuse et très douloureuse. 

- Le vermifuge : 

Il est important de vermifuger votre chèvre régulièrement afin d'éviter les parasites internes pouvant être la cause de maladies. Attention, ce n'est pas parce qu'elle est en pleine forme qu'elle n'a pas de vers.

Pour le vermifuge, rendez vous chez votre vétérinaire qui vous donnera le vermifuge adapté à votre chèvre et surtout en fonction de son poids.

- Les poux, puces et tiques, 

Il se peut que votre chèvre ai des parasites dits externes. Il vous faudra la traiter. Votre vétérinaire vous donnera le produit adapté.

- La vaccination

Il n'est pas obligatoire de vacciner vos chèvres. A vous d'en faire le choix. Vous pouvez en discuter avec votre vétérinaire.

 

Comment reconnaître une chèvre malade ?

Les chèvres sont des animaux rustiques, donc rarement malades.

Néanmoins, si votre chèvre est souffrante, il vous faudra la soigner rapidement car son état peut très vite se dégrader. 

Les signes qui doivent vous alerter : 

  • un poil terne et piqué
  • nez qui coule
  • yeux qui coulent
  • absence de rumination (urgence vitale)
  • température élevée (supérieure à 39.5°C)
  • crottes molles (sous forme de bouse)
  • difficulté à marcher
  • mousse au niveau de la bouche
  • toux
  • difficultés respiratoires
  • amaigrissement
  • chèvre qui refuse la nourriture
  • chèvre qui se met à l'écart du troupeau

 

Tous ces signes indiquent que votre chèvre est malade. Il ne faut en aucun cas les négliger. Contactez votre vétérinaire rapidement.

Ne jamais donner de médicaments à votre chèvre sans l'avis de votre vétérinaire.

 

Puis-je adopter une seule chèvre ?

Certains vous dirons OUI, moi je vous dit NON.

Pour la simple raison que ce sont des animaux grégaires. C'est à dire qu'ils vivent en troupeau de plusieurs dizaines d'individus.

Biensur, vous n'allez pas prendre 40 chèvres. Mais pour le bien être de votre biquette, il faudra en prendre minimum 2.

Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  •  2 femelles (elles s'entendent bien entre femelles)
  •  2 mâles ( castrés afin déviter les bagarres liées aux hormones)
  •  1 femelle et 1 mâle castré (pour ne pas frustré Mr qui a besoin d'un harem pour être heureux et assouvir ses besoins)

 

Ensemble, elles auront ainsi la possibilité de jouer, de se rassurer, et d'établir des liens sociaux.

D'autres animaux peuvent parfaitement vivre avec des chèvres. Comme les moutons, les poneys, les volailles.... Il faudra faire attention que tout le monde s'entende bien. Et veiller par exemple que les chèvres n'aient pas accès à la nourriture des poules souvent composée de blé.

Il peut arriver que les chèvres n'acceptent pas d'autres animaux. Par exemple, au refuge, nos cochons n'ont jamais pu aller avec les chèvres ! Parce que nos biquettes sont effrayées par nos truies ! Du coup, chacun chez soi : un parc a été fait pour les cochons. Et tout se passe très bien. 

Tout dépend du caractère de chaque individu. 

 

 

J'ai déjà plusieurs chèvres, comment intégrer une nouvelle chèvre ?

Les chèvres sont des animaux grégaires. Ce besoin vital de vivre en troupeau, mais cela n'empêche pas les chèvres d'être particulièrement agressives lorsqu'un nouvel individu entre dans le troupeau. 

Si le nouvel arrivant est un jeune, il s'intègrera assez facilement mais il n'échappera pas à quelques coups de cornes. 

Si le nouvel arrivant est un individu plus âgé ou un bouc entier. Cela peut être plus compliqué. Des bagarres seront fréquentes et il faudra un certain temps avant que tout ce petit monde s'entende. Il faudra veiller à ce que le nouvel arrivant puisse accéder à la nourriture, au foin et à un abri. Mettez donc au début plusieurs abreuvoirs, plusieurs lieux de nourrissage. Ce qui apaisera les tensions.

A savoir que pour le nouvel arrivant, cette étape d'intégration sera très stressante. Soyez donc vigilant. 

Pas toujours facile ces biquettes ! 

 

Une chèvre doit-elle être identifiée ?

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, vous devez déclarer à l'EDE tous vos caprins. (Etablissement Départemental de l'Elevage)

Après enregistrement de votre décalration : Vous recevrez un numéro de cheptel et de détenteur. Vous devrez commander et apposer des boucles sur chacune des deux oreilles. 

Du moment où vous êtes déclarés, vous devrez faire une prophylaxie à vos chèvres. Il s'agit d'une prise de sang effectuée par votre vétérinaire afin de vérifier que vos animaux ne soient pas porteurs de maladies (brucellose...). Depuis janvier 2017 , la prophylaxie caprine a lieu tous les 3 ans. 

Toute vente ou cession d'un animal devra être consignée dans un registre. Vous devrez remplir un document de circulation. Et également fournir une attestation sanitaire indiquant que votre cheptel est indemne de brucellose.

Vous devrez déclarer toute naissance ou tout nouvel arrivant. 

Si votre chèvre décède, vous devrez appeler l'équarisseur. Seul habilité à récupérer les corps des animaux.  

J'espère que tous ces petits conseils vous aseront utiles.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me les poser. Pour cela, utilisez le formulaire de contact. 

Si vous avez des anecdotes, des photos de vos chèvres, partagez-les avec nous. Postez un commentaire ci dessous !

 

 

 

chèvres

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !